+ 212 (0) 522 78 45 89           + 212 (0) 600 08 08 06

ENTREPRISE INDIVIDUELLE

Entreprise Individuelle | Centre d'affaires et Domiciliation VIVENDIS.MA

L’entreprise individuelle est une entreprise exploitée en nom personnel, c’est-à-dire directement par une personne physique, seul maître au bord. L’entreprise individuelle est donc définie comme étant une entreprise exploitée par une personne physique dont l’objet est d’exercer une profession libérale ou activité économique.

Par ailleurs, l’entreprise individuelle est une entité économique qui correspond souvent à une certaine dimension de l’entreprise, c’est en effet le cas des petites entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires et un bénéfice modeste.

  • Simplicité de fonctionnement et faible coût.
  • Pas de mise de fonds minimale obligatoire .
  • Grande liberté d’action pour le chef d’entreprise
  • Simplicité de création
  • Absence de fonds propres et difficulté de développer une stratégie à long terme.
  • Responsabilité illimitée du chef d’entreprise.
  • Fragilité et vulnérabilité souvent liées à la taille modeste de ces entreprises.
  • Pas d’existence de patrimoine autonome-confusion avec l’entrepreneur.

Le chef de l’entreprise doit obligatoirement :

  1. Ouvrir un compte auprès d’un établissement bancaire ;
  2. Tenir une comptabilité conformément aux règles en vigueur, laquelle peut constituer un mode de preuve en cas de litige ;
  3. Conserver les correspondances et pièces justificatives pour une durée de 10 ans.

La société suppose l’existence d’associés qui s’impliquent d’une manière ou d’une autre dans la gestion de l’entreprise, alors que pour l’entreprise individuelle seule l’entrepreneur décide de la gestion de celle-ci.

Par ailleurs, le fonctionnement des sociétés requièrent souvent un formalisme juridique lourd. A titre d’exemple, une société anonyme (SA) nécessite la mise en place d’organe de gestion, la nomination d’un ou plusieurs commissaire aux comptes, le respect des règles de fonctionnement nombreuses et contraignantes édictées par la loi.

Si l’entreprise individuelle représente un cadre d’exercice souple et adaptable, elle est néanmoins handicapée par le peu de potentiel de croissance qu’elle offre à son propriétaire désireux de s’agrandir contrairement à la forme sociétaire.

Aucun, l’entrepreneur est seul.

Pas de notion du capital.

L’entrepreneur est le seul maître de bord.

L’entrepreneur est indéfiniment responsable des dettes sociales.

Il est soumis au régime des non-salariés.

Le chef de l’entreprise est imposé directement à l’impôt sur le revenu (IR)

TOUT COMMENCE PAR UNE IDÉE

« D'UNE IDÉE A UN PROJET UNE SEULE ADRESSE VIVENDIS »